Real time web analytics, Heat map tracking
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

 

Une trentaine de participants aguerris aux principes du suivi-évaluation

La fin de la formation a été l’occasion pour les participants, les
encadreurs et les responsables de l’institut de poser pour la postériorité

Du 17 au 22 décembre 2018, l’Institut Supérieur des Sciences de la Population (ISSP) de l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO a réalisé la formation d’une trentaine de cadres du Burkina Faso en suivi-évaluation. Initiée pour booster les capacités des cadres de l’Administration publique et des Organisations de la société civile, cette formation entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet intitulé « Renforcement des capacités, production et diffusion de connaissances sur la population burkinabè », financé par l’Union Européenne et exécuté par l’ISSP pour la période 2018 – 2021.

31. C’est le nombre précis des participants ayant pris part à cette formation. Au départ, 20 bourses financées par l’Union Européenne étaient en jeu. Mais au regard de l’engouement suscité par l’appel d’offre, l’ISSP a décidé de prendre en charge 4 bourses supplémentaires. L’ONG Plan Burkina a aussi apporté sa contribution en finançant la formation de 7 de ses agents. Ce qui a porté le nombre des bénéficiaires à trois dizaines.

Les participants étaient issus de dix institutions ministérielles (dont le Premier Ministère, le Ministère de l’Economie et des Finances ; le Ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille ; le Ministère de la Santé, le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation) et de six  Organisations de la société civile (dont le GERDDES, Catholic Relief Service et Plan Burkina).

Durant une semaine, ils se sont familiarisés essentiellement avec les principes et approches du suivi-évaluation ; les méthodes et les outils appropriés pour l’évaluation d’un programme ; la mise en place et la gestion d’un système de suivi

Le Directeur de l’ISSP, le Dr Abdramane Soura (à dr.)
a souhaité que la formation soit mise en pratique

Entièrement satisfait de la qualité de cette formation, dont le contenu a été savamment élaboré par les spécialistes maison, le Directeur de l’ISSP, le Dr Abdramane Soura, a exprimé néanmoins une préoccupation au moment de la remise des attestations: « Une formation n’a d’effets que si elle est mise en pratique. Autrement dit, l’ISSP pourra former mille, dix mille et même un million de personnes. Mais une fois de retour chez eux, si les bénéficiaires ne se mettent pas dans une situation de pratique des connaissances acquises, nous n’aurons aucun résultat, ni au niveau individuel, ni au niveau collectif ».

C’est pourquoi il a invité les participants à faire bon usage du contenu de cette formation pour eux-mêmes d’abord, mais aussi à être de véritables vulgarisateurs de ces connaissances au niveau de leurs structures d’accueil respectives, afin que l’ISSP puisse espérer les résultats escomptés au plan national.

Son collègue Directeur des Enseignements et des  Examens, le Pr Ali Savadogo, représentant à cette cérémonie de clôture le président de l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO, n’est pas non plus allé loin pour exprimer la même idée : « Je souhaite que de retour chez vous, vous soyez de véritables relais de connaissances, de sorte qu’au-delà de vous-même, le savoir que vous avez acquis puisse être profitable au gouvernement et à vos structures respectives. C’est à ce prix, et seulement à ce prix, que les efforts déployés par l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à travers l’ISSP pourront inéluctablement avoir un impact au plan national ».

3
Ici, une des 9 femmes ayant pris part à la rencontre.

C’est donc dans un esprit de « A bon entendeur… »  que chaque participant a brandi son attestation sanctionnant ainsi la fin de ce meeting d’échanges et de partages de connaissances en suivi-évaluation.

La formation qui vient de s’achever marque le début d’une série de formations (notamment en suivi-évaluation, en genre et développement ; en statistique appliquée aux sciences sociales ; et en analyse spatiale) pour lesquelles l’ISSP envisage de former plus de 400 cadres burkinabè.

Toutes ces activités de renforcement de capacités entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet dénommé « Renforcement des capacités, production et diffusion de connaissances sur la population burkinabè », financé par l’Union Européenne et exécuté par l’ISSP pour la période 2018 – 2021.

Ce projet comprend trois composantes, à savoir : recherche et production de connaissances sur la population burkinabè; renforcement des capacités; et diffusion des connaissances en vue de la prise de décision.

Agenda

19
Mar
ISSP
-
Ouagadougou
Date : 19 mars 2019
Journées scientifiques sur l’enfance au Burkina Faso

15
Mar
OCDE
-
Ouagadougou
Date : 15 mars 2019, 08:30
Atelier de dissémination des résultats du round 2 du module Nutrition de la plateforme PMA2020.

Base documentaire
Titre
Recherche - Catégories
Recherche - Contacts
Recherche - Articles
Recherche - Fils d'actualité
Recherche - Liens web
plg_search_falang_content
plg_search_falang_k2
Search - K2
Agenda

Dernieres publications

Newsletter

captcha 

Contact

03 BP 7118 Ouagadougou 03
Burkina Faso

  • Tél: +226 25 30 25 58
  •         +226 25 30 25 58

Se connecter avec nous

Nous sommes sur les réseaux sociaux. Suivez-nous et entrez en contact.