Mission

La mission de l’Unité de recherche Population et Santé est de contribuer à une meilleure compréhension des déterminants de la santé des populations en vue de son amélioration continue. De façon spécifique, il s’agit de :

  1. Analyser les déterminants de la santé des différents groupes de population aussi bien au Burkina Faso qu’ailleurs en Afrique Sub-Saharienne.
  2. Promouvoir la collecte et l’analyse des données relatives à l’équité en santé
  3. Fournir des informations précises et actualisées, à même de guider la prise de décision en matière de santé, notamment en faveur des groupes les plus vulnérables.

 

Responsable

Dr Nathalie Sawadogo PhD

Démographe

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Titulaire d’un doctorat en démographie (Ph.D) de l’Université catholique de Louvain en Belgique  (2013), elle est enseignante-chercheure à l’Unité de Recherche « Population et Santé » de l’Institut Supérieur des Sciences de la Population (ISSP) de l’Université Joseph Ki-Zerbo où elle vient d’être nommée cheffe d’unité.

Ses centres d’intérêts scientifiques portent sur santé reproductive ; groupes vulnérables (enfants, adolescents, jeunes, femmes, personnes en situation de handicap) ; santé générale ; genre ; pauvreté ; éducation ; dynamiques familiales ; vieillissement ; relation intergénérationnelles.

Elle pratique les méthodes quantitatives et qualitatives, et les approches mixtes.

Equipe de recherche

Dr Georges Guiella

Dr Yentéma Onadja

Dr Nathalie Sawadogo

Fiacre Bazié

Domaines d’intervention

Les domaines d’intervention de l’Unité de recherche en population et santé sont nombreux :

- Inégalités et équité en santé, politiques sanitaires

- Santé des personnes âgées

- Santé maternelle, néonatale et infantile

- Santé sexuelle et de la reproduction des adolescents et des jeunes

- Comportements à risques, IST/VIH/SIDA, planification familiale

 

Quelques projets de recherche en cours et/ou déjà réalisés

  • Projet PMA (Performance Monitoring for Action)

La première phase du projet denommée Performance Monitoring and Accountability, ou « PMA2020 » d’une durée de 5 ans, a couvert la période (2014-2018) avec à clé 6 rounds d'enquêtes sur la situation de la planification familiale au Burkina Faso. Au regard des résultats satisfaisnts engrangés et des défis persistant, ledit projet a été reconduit pour une deuxième phase pour la période 2019-2022, cette fois-ci sous l'appellation anglophone Performance Monitoring for Action (PMA). Ce projet est réalisé avec le soutien technique et financier de l’Institut Bill & Melinda Gates pour la Population et la Santé de la Reproduction de l’Ecole de Santé Publique Bloomberg de l’Université de Johns Hopkins aux Etats-Unis et Jhpiego. PMA constitue un outil de suivi annuel des progrès réalisés en matière de planification familiale dans 11 pays d’Afrique et d’Asie, dont le Burkina Faso. Elle se base sur l’utilisation de la technologie mobile pour réaliser des enquêtes rapides à petit budget permettant de générer des indicateurs annuels sur la planification familiale et d’éclairer des plans nationaux spécifiques basés sur la demande et l’utilisation.

En tant que Hub régional francophone, PMA Burkina Faso apporte son appui continu aux plateformes PMA des pays francophones de la sous région comme PMA-Côte d’Ivoire/ PMA Niger. Cet appui porte entre autres sur : l’adaptation du protocole de recherche des différentes Phases, la conception/adaptation des outils de collecte ainsi que la participation à la formation des enquêtrices résidentes.

.

La plateforme PMA comporte plusieurs modules:

  1. Le Module principale « Planification familiale »: Cette recherche a pour objectif de suivre annuellement des progrès réalisés en matière de planification familiale dans 11 pays d’Afrique et d’Asie, dont le Burkina Faso. Elle se base sur l’utilisation de la technologie mobile pour réaliser des enquêtes rapides à petit budget permettant de générer des indicateurs annuels sur la planification familiale et d’éclairer des plans nationaux spécifiques basés sur la demande et l’utilisation. En plus ce module principal, des modules spécifiques suivants ont été greffés à la platforme:
  • Module planification familiale;
  • Module avortement;
  • Module violences faites aux femmes et aux filles;
  • Module COVID-19;
  • Module autonomisation des femmes et des filles;

En rappel, les protocoles des différentes phases d'enquête sont validés par le comité d'éthique pour la collecte des données auprès des établissements de santé, des ménages des 13 régions du Burkina Faso. Les populations cibles sont : les femmes adultes âgées de 15 à 49 ans. Depuis 2014, le projet PMA a implémenté 09 rounds d'enquête sur l'état des lieux de la planficiation familiale au Burkina Faso.

Partenaires : Institut Gates pour la Population et la Santé de la Reproduction de l’Ecole de Santé Publique Bloomberg de l’Université de Johns Hopkins, Jhpiego

Financement : Bill & Melinda Gates

Equipe de recherche : Georges Guiella, Nathalie Sawadogo, Yentema Onadja, Jean-François Kobiané, Moussa Zan, Fiacre Bazié, Hamidou Koara, Boukary Kindo, Fatima S. Nabaloum ; Edith Zouré/Da, Daouda Silga, Réné Zemba, Boris Aditoua

  • Projet: Renforcer l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive des personnes déplacées internes en période de la COVID 19 au Burkina Faso (Projet SSRD-COVID)

Partenaires: Université du Quebec en Outaouais (UQO)

Financement : CRDI Canada

Equipe de recherche : Yentéma Onadja (coordonnateur), Gabriel Sangli, Nathalie Sawadogo, Habibou Ouédraogo, Maurice Sawadogo

  • Projet de recherche « Socialisation sexo-spécifique et santé sexuelle et reproductive des très jeunes adolescents en milieu scolaire »

 

Le but de cette recherche est de comprendre comment le milieu scolaire intervient dans la socialisation sexo-spécifique en rapport avec la  santé sexuelle et reproductive des très jeunes adolescents de 10-14 ans.

Plus spécifiquement, cette recherche vise à répondre aux questions suivantes :

  • Quelles stratégies et interventions communautaires innovantes, efficaces et rentables, durables, applicables à grande échelle et intégrées au contexte local permettent de surmonter les obstacles et d’augmenter l’accès des très jeunes adolescents à l’information et aux services ?
  • Comment faire un usage efficace des approches multisectorielles pour augmenter le nombre de points d’entrée et toucher plus d’adolescents et de communautés, afin d’améliorer leurs connaissances et leurs capacités à accéder à la santé et exercer leurs droits sexuels et reproductifs?
  • Quels mécanismes et processus, y compris la recherche sur les politiques et les pratiques, peuvent améliorer la pérennité des programmes de Santé Sexuelle et Reproductive des Adolescents (SSRA), de l’échelle de la communauté au niveau national ?
  • Comment les facteurs économiques et socioculturels, y compris les normes et les pratiques sexo-spécifiques, influent-ils sur les stratégies et les pratiques en matière de SSRA ?

Il s’agira également de produire des connaissances actualisées sur les stratégies à même de produire des changements dans les normes sexo-spécifiques afin de réduire leur vulnérabilité aux nombreux risques sanitaires qui les empêchent d’atteindre leur plein potentiel et un état de bien-être.

Le caractère interculturel de cette recherche, avec un regard comparatif entre l'Afrique de l'Ouest (Burkina Faso et Nigéria) et de l'Est (Kenya), offre une occasion unique d'étudier les associations entre les normes de genre et la Santé Sexuelle et Reproductive chez les adolescents en milieux urbains pauvres tout en améliorant la collaboration Sud-Sud et le partage des connaissances.

Partenaires: Obafemi Awolowo University, Nigeria, et African Population and Health Research Center (APHRC), Kenya

Financement : Centre de Recherche pour le Développement International (Canada)

Équipe de recherche: Guiella Guiella (PI), Abdramane Soura, Idrissa Ouili et Madeleine Wayack-Pambè

 

 Partenaires

  • Partenaires régionaux

. Université Abou Moumouni de Niamey

. Obafemi Awolowo University, Nigeria

. Consortium for Mothers, Children, Adolescent and Health Policy and Systems Strengthening in West and Central Africa (COMCAHPSS)

Partenaires internationaux

  . Université du Québec en Outaouais (UQO), Canada

   . Point focal ISSP du Programme de Leadership au Sahel (PLS), Initiative OASIS, Université de Berkeley (USA).

Réseaux

   .Groupe Technique/ Santé de la Reproduction

    . Communauté d’Action pour la Promotion de la Santé Sexuelle et de la Reproduction au Burkina Faso

Agenda

30
Jui
ISSP
Date : 30 juin 2022, 00:00
  Le 30 juin 2022, l’ISSP organise un atelier de dissémination des résultats de cinq des 11 recherches réalisées dans le cadre du programme « Renforcement des capacités,

23
Jui
Date : 23 juin 2022, 00:00
  Dans le cadre du projet « Countdown to 2030 GFF Country Collaboration », les acteurs renforceront leurs capacités sur l’utilisation de l’outil LiST. La rencontre a lieu du

Search - Dropfiles
Base documentaire
Titre
Recherche - Catégories
Recherche - Contacts
Recherche - Articles
Recherche - Fils d'actualité
Recherche - Liens web
plg_search_falang_content
plg_search_falang_k2
Search - K2
Agenda

Dernieres publications

Newsletter

captcha 

Contact

03 BP 7118 Ouagadougou 03
Burkina Faso

  • Tél: +226 25 30 25 58
  •         +226 25 30 25 59

Se connecter avec nous

Nous sommes sur les réseaux sociaux. Suivez-nous et entrez en contact.