EN   FR

 

FCD4

Journées santé de l’OPO

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

  Nioko 2, Polesgo et Nonghin, désormais conscientes de l’importance des documents médicaux

Les samedi 29 et dimanche 30 juillet 2017, l’Observatoire de population de Ouagadougou (OPO) a procédé à l’organisation de journées de sensibilisation à l’endroit des populations de ses zones d’intervention. Appelées « journées santé », ces rencontres avec les populations des sites de recherche de l’OPO portaient sur des documents médicaux tels que le carnet de santé, le carnet de maternité, les bulletins d’examen et l’ordonnance médicale dont l’importance leur a été démontrée.

 C’est maintenant une habitude pour l’Observatoire de population de Ouagadougou (OPO) de l’ISSP. Chaque année, en effet, l’équipe de cette plateforme de recherche prend rendez-vous avec les habitants des quartiers de Ouagadougou où l’Observatoire mène ses activités de recherche. Dénommées « journées santé », ces rencontres sont un véritable cadre d’échanges direct avec les populations initié par l’OPO depuis 2010 pour discuter de problèmes préoccupants de l’heure en matière de santé.

Cette tradition a encore été respectée avec les rencontres des 29 et 30 juillet 2017 dans les quartiers de Nioko 2, de Polesgo et de Nonghin, zones périphériques de Ouagadougou. Cette année, le message des responsables de l’OPO portait sur l’importance du carnet de santé, du carnet de maternité, des bulletins d’examen et de l’ordonnance médicale. Il s’agissait pour ces porteurs de message de montrer à leurs interlocuteurs combien ces documents médicaux sont importants pour le suivi de leur santé et les droits que ceux-ci leur procurent.

 

Pour en parler, l’équipe de l’OPO s’est attachée les services de spécialistes de la santé, Samuel Ibrango et Jules Dabré, deux agents de santé officiant au CMA de Kossodo de la ville de Ouagadougou.

La méthode a consisté à donner d’abord les informations contenues dans le carnet de santé (de couleur jaune), le carnet de maternité (de couleur bleue), puis dans les autres documents médicaux sus-cités. Ensuite, les agents de santé ont insisté sur la nécessité de conserver ces documents pour un suivi efficace et approprié de leur santé. Ils ont évoqué, par ailleurs, le droit reconnu au patient d’ester en justice contre un agent de santé en cas de mauvaise prescription médicale.

Pour s’assurer qu’ils ont été compris, les animateurs sont passés à une séance de question-réponse, objet de la seconde phase des échanges. Les hommes et femmes auteurs de bonne réponse ont été récompensés par un tee-shirt, sous des applaudissements nourris.

Avant de prendre congé des populations, l’équipe de l’OPO a surtout invité les habitants de ces zones non-loties à avoir le réflexe de se faire consulter systématiquement en cas de problème de santé et à éviter notamment l’automédication.

Autant dire qu’au regard de l’engouement que suscitent ces rencontres, les « journées santé » nécessitent d’être pérennisées pour permettre aux populations d’avoir accès à l’information médicale.

Dernière publication

Titre: "Pratiques et méthodes d'évaluation en Afrique"

Auteurs : Valéry Ridde, Seni Kouanda et Jean-François Kobiané

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=49944

 

A Propos de l'ISSP

  • L'ISSP
  • Enseignement et Formation
  • Recherche
  • Publications
  • Expertise
  • Centre de documentation
  • Partenariat

 

Contact

03 BP 7118 Ouagadougou 03
Burkina Faso

Tél:   +226 25 30 25 58

         +226 25 30 25 59

e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
site web : www.issp.bf

 

Copyright © ISSP - 2015 - Tous droits réservés